BAT KARE MEHARI 2CV
PIÈCES DÉTACHÉES MEHARI 2CV / ENTRETIEN /LOCATION
Page d'accueilPlan du siteAjouter aux FavorisImprimerEnvoyer à un ami
search_left
QUI SOMMES-NOUS ?
Vign_img1438272964211


Bat'Kare Méhari 2cv , est née après plus de vingt ans d'expérience en restauration de Méhari, 2cv et dérivés, basée dans l'océan indien, Mr BOISVILLIERS, bien connu également pour son professionnalisme et son sérieux dans le milieu Méhariste et Deuchiste sur l'île peut conseiller les passionnés sur toute la gamme de pièces détachées neuves.

Nous sommes le distributeur officiel du Méhari-2cv Club Cassis, leader mondial en matière de pièces détachées de Méhari, 2cv et dérivés, les seuls à posséder les moules d'origine de nos chères amies Citroen.

Grâce à cette collaboration, nous vous garantissons des pièces de qualités et certifiés conformes à l'origine.

Notre société Bat'karé Méhari 2CV a donc l’exclusivité de vente de ces pièces d'origine sur l'Océan Indien, et vous assure également un service après vente de qualité!

Notre zone de chalandise s'étant sur l'Océan Indien: Réunion, Maurice, Mayotte, Madagascar, Seychelles, Rodrigues, Afrique du Sud, Australie...

N'hésitez pas à contacter Karine pour toutes commandes ou devis au : 06.92.14.52.21,
ou par mail : batkaremehari2cv@hotmail.fr
ou Mr BOISVILLIERS pour toutes demandes techniques au : 06.92.87.17.62

BAT'KARE MEHARI 2CV, vous propose à la location une flotte de Méhari et 2CV entièrement reconstruite à neuf et conforme à l'origine avec un entretien régulier.
 
Vign_MEHARI

ON PARLE DE NOUS!


DOSSIER

Les Méhari défilent

Voitures mythiques par excellence, la 2 CV et la Méhari fêtent respectivement cette année leur soixantième et quarantième anniversaire. La Réunion n’a pas oublié de célèbrer cet événement.

Quarante ans et deux jours après sa présentation officielle, la Réunion vient de rendre hommage à la Méhari sur le front de mer de Saint-Paul grâce au Club des véhicules anciens du Sud. Voiture mythique qui porte le nom d’une race de dromadaires, elle signe un retour en grâce depuis quelques années et voit sa côte atteindre des sommets. Explication sur la renaissance d’un mythe. Après la 2 CV et la 4L, la Méhari est l’un des véhicules qui fera date dans l’histoire automobile de la Réunion. Sa simplicité, son concept de véhicule "au vent" très pratique sous les tropiques et sa petite benne genre "pick-up" en a fait l’un des véhicules préférés des Réunionnais. "La Méhari était très appréciée des métropolitains, notamment des professions médicales qui pouvaient y déposer leur matériel, affirme Benoît Boisvilliers, l’un des rares Réunionnais capables de rénover entièrement ce type de véhicule. Les petits agriculteurs des hauts l’ont aussi adoptée pour sillonner les chemins agricoles, tout comme les garde-forestiers ou les grandes familles d’usinier". La belle Méhari sera aussi appréciée pour sa version 4X4, capable de grimper des côtes à 75 % ! Mais la modernisation du parc de véhicules et surtout la prime à la casse lancée sous le gouvernement Balladur au début des années 90 va porter un coup fatal à cette automobile que rien, n’y personne, même pas Citroën avec sa C3 Pluriel, n’a su réinventer. "La loi Balladur a tué les Méhari, assure Benoît Boisvilliers. A l’époque, la Citroën se vendait 1 500 francs en occasion. Et si vous la mettiez à la casse et achetiez un véhicule neuf, on vous donnait 5 000 francs".

"Ralentir la vie"

Egalement décriée pour son faible niveau de sécurité, la Méhari a vite déserté les rues. Mais pas pour très longtemps. Encore plus que pour la 2 CV, dont les prix lui sont supérieurs en métropole, la Méhari signe un étonnant retour dès le milieu des années 90. Pourquoi, comment ? Il n’y a probablement aucune raison objective. Son capital sympathie et l’engouement général que suscitent les vieilles voitures de caractère ont tiré sa côte vers le haut. Et puis la Méhari a toujours bénéficié d’une image "sympa". Avec ses gênes de soixante-huitarde assumées (elle a été présentée en mai 1968) et les multiples opérations marketing organisées tout au long de sa vie par Citroën, la Méhari est une voiture qui plaisait et qui plaît de plus en plus. Les militaires ont été les premiers a constater ce phénomène. Lors des premières ventes aux enchères organisées à la Réunion pour écouler leur stock, les Méhari partaient pour 500 francs. "Ils se sont rendus compte que cette voiture se vendaient très facilement. A la fin des ventes aux enchères, il y a trois ans, les Méhari de l’armée se vendaient 1 200 euros", précise Benoît Boisvilliers. Dans le même temps, quelques passionnés se sont mis en tête de remettre en état de marche ces véhicules mythiques. Une bonne partie des 300 à 400 Méhari roulant à la Réunion sont ainsi passées entre leurs mains. C’est grâce à eux que vous pouvez voir ces voitures aux couleurs d’époque sillonner nos routes. "Je préfère conduire ma Méhari que ma Mégane CC, lance Benoît Boisvilliers. A son volant, je ne me sens pas pressé. La conduire permet de ralentir la vie".
Textes et photos Jean-Philippe Lutton

 

Une Méhari neuve pour 24 000 euros

Un peu partout en Europe, la Méhari dispose de fan-clubs qui font vivre au quotidien cette automobile. Mais derrière cette folle passion se cache aussi un marché très rentable. En passant un accord d’exclusivité avec Citroën pour la production et la distribution de pièces, le 2CV-Méhari Club Cassis s’est spectaculairement imposé sur le secteur. Ce qui fait dire à son patron Georges Marques qu’il n’a pas "de concurrents mais des confrères qui produisent uniquement des pièces adaptables". Il dispose de 4 700 pièces référencées dans son catalogue.

A la fin de la production de la Méhari, en 1987, son entreprise a en effet racheté la chaîne de montage installée au Portugal et l’a rapatriée à Cassis, une petite ville proche de Marseille. Résultat, les pièces d’origines et neuves de la Méhari sont toujours disponibles. La société peut même vous vendre une Méhari reconstruite à l’identique dont toutes les pièces sont fraîchement fabriquées. Il vous faudra débourser 24 000 euros pour vous offrir ce joujou. Société familiale lors de sa création, il y a trente ans, comptant seulement trois personnes, le 2CV-Méhari Club de Cassis emploie aujourd’hui une cinquantaine de personnes alors que son fichier client compte 196 000 noms à travers le monde entier. Du coup, son chiffre d’affaires atteint lui aussi des sommets : 12 millions d’euros en 2007.

cf source:mecanic.tv/spip.php?article71

NOTRE SANCTUAIRE DES 2 PATTES
Vign_dyane
 
Vign_TELE_MAG
 
 
NOUS SITUER
Agrandir la carte
  09 chemin Dorilas
97421
La Rivière Saint-Louis
Réunion
06.92.14.52.21
06.92.87.17.62
 
Tous droits réservés 2013 ©bat kare mehari 2cv